F | E | D
Activité physique et santé
Se muscler pour combattre le diabète
Pompe à insuline, arme mortelle ?
Nouveau traitement diabète type 2
Tension artérielle
Fonctions cérébrales et diabète
Rivella
Piqûres: confusion
Attention aux calculs
Une chaussure pour diabétique
Un remède contre la déprime
Journée romande du diabète
Sommeil et diabète
Clonage d'embryons
Macolin et diabète
52°, c'est trop...
Le tabac tue
Sierre-Zinal
Seringues ?
Lantus  
Aspartame et activité physique  
Aspirine  
Prévention  
Prévention 2 
Alaska  
Hypoglycémie  

Rivella perd son papa

Le fondateur et inventeur de la boisson Rivella, Robert Barth est décédé le 25 mars dernier à l’âge de 85 ans. Il a créé, il y a 55 ans, la marque mythique qui fait partie du quotidien des Suisses, des personnes diabétiques plus particulièrement encore.

En effet, c’est lui qui, en 1958, mit sur le marché la première boisson à faible teneur calorique (light), le Rivella Bleu, idéal pour tous ceux qui souhaitent restreindre leur consommation de sucre.

Si la recette de la boisson demeure secrète, on sait néanmoins qu’elle contient de l’eau, du sérum de lait, du sucre, des herbes et des extraits de fruits. 70 kcal sont contenues dans un litre de Rivella Bleu contre 2 kcal pour le Coca-cola Light.

L’histoire du Rivella Bleu est étroitement liée au souhait de proposer une boisson à même de remplir les attendes des personnes diabétiques. Robert Barth avait un ami hollandais diabétique. C’est titillé par les difficultés que celui-ci rencontrait pour se désaltérer avec un breuvage sucré qu’il lui concocta un produit «sur mesure».

Aujourd’hui encore, une trace de cette origine demeure : on trouve du Rivella en Hollande alors que la marque se vend essentiellement en Suisse.

Annuellement, il se boit environ 100 millions de litre de Rivella, dont 30% de Rivella Bleu. Les sportifs sont des clients importants pour Rivella qui sponsorise d’ailleurs de nombreuses manifestations.

L’avenir de l’entreprise est assurée. En 2000, elle passait entre les mains des enfants de son fondateur.



Robert Barth

Haut